l’orangie

Ma Terre dolorosa

Posted in L'art Sélavy by loranji on juillet 19, 2014
terre de malheur

Ph. Johannes Hähle – juin-juillet 1941 – Bundesarchiv. Prisonniers russes lors de l’opération Barbarossa.

La terre sur laquelle nous marchons est le réceptacle de la poussière cosmique mais aussi des vivants que l’histoire, les peuples et les continents ont assassinés. Et l’avenir fournit chaque jour des bébés promis au feu des armes et des vengeances.

Les corps meurtris n’ont pourtant pas disparu dans le néant, à qui sait entendre l’écho lointain de la plainte jamais finie dans la mémoire vive et sérieuse. La plainte reste collée à nos pieds, d’où elle remonte en vibrations, jusqu’à nos oreilles, transformant jusqu’à notre regard ; mais voilà que ce faux témoin trahit les contractions permanentes de l’inhumaine terre.

Terre de douleur, terre de malheur, que l’espérance parvient toujours à percer pour fleurir, et laisser croire à la rédemption. A l’horizon. Et faner.

(sur la 5ème symphonie de Dmitry Shostakovich – dir. Evgeny Mravinsky, orchestre philarmonique de Leningrad).

Publicités