l’orangie

Un roman réussi est forcément étrange

Posted in L'art Sélavy by loranji on mai 14, 2011

Un bon roman est je pense toujours étrange. Les grands auteurs sont étranges. Il y a de l’étrangeté chez Proust, Joyce, Kafka, Nabokov, Céline, Broch, Dostoïevski, Gracq, Woolf, etc.

J’ajoute volontiers l’étrangeté d’ « Emma Flaubert », et sans doute Stendhal. Hugo sans doute. Après, la question est la suivante : et Zola, et Balzac ? Etranges eux aussi ?

Attention : à l’inverse nombre de romans se voulant « étranges » (et pas seulement dans le fantastique mais dans tous les domaines littéraires) ne le sont absolument pas. Sous le vernis, le conformisme.

Publicités
Tagged with: , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :