l’orangie

Roman : tout part d’une image

Posted in L'art Sélavy by loranji on mars 14, 2011

Je n’écris pas mes romans à partir d’un plan mais toujours à partir d’une image.

Umberto Eco dans le Le Figaro

et encore :  » Raconter, ce n’est pas mentir, mais faire semblant. (…) Le vrai mystère, c’est pourquoi on pleure sur la mort d’Anna Karenine alors qu’on sait que c’est un roman. Par quel mécanisme psychologique une histoire qu’on sait fausse peut susciter un sentiment aussi vrai ? De même, parfois les héros sortent des romans et entrent dans votre vie. Ils prennent une réalité ontologique comme 007 ou Gargantua. Lors de notre dernier passage à Paris, ma femme m’a soudain demandé si Simonini avait descendu l’escalier que nous étions en train d’emprunter. Je l’ai regardée, interloqué : «Ma, Simonini n’a jamais existé !» Mais au fond de moi, j’étais un peu fier… »

Publicités
Tagged with: , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :