l’orangie

Nous sommes en guerre avec la Terre

Posted in Ecologie et développement durable by loranji on janvier 3, 2011

Si je raisonne d’un point de vue électoraliste, la seule causalité qui vaille pour les citoyens en terme d’écologie, c’est la catastrophe naturelle sur le seuil de leur porte.

L’écologie politique souffre du hiatus qui persiste entre, d’un côté, le discours des experts, les observations macro ou micro, lointaines géographiquement ou dans le temps ; et de l’autre,  la vie quotidienne des gens qui ne change pas.

Ils ne parviennent pas, malgré une relative bonne volonté, à trouver une causalité qui parvienne tout à fait à les convaincre ; permettant de faire sortir la question écologique du jeu politique traditionnel pour la faire entrer dans « l’urgence de l’Histoire » ; urgence qui seules ont été portées jusqu’à présent par les guerres, les épidémies ou les famines.

Mais à propos de la guerre justement… Peut-être faudrait-il parler d’une guerre avec la Terre.

Peut-être faudrait-il sous-entendre que la Terre se défend contre l’agression humaine à travers des catastrophes naturelles ; considérer qu’elle n’est pas victime de l’homme mais menacée par lui c’est-à-dire, finalement, en combat contre lui.

Considérer dès lors, par le simple jeu des forces en présence, qu’elle sera toujours gagnante, et que l’homme sera perdant.

Il nous faudra bien un jour « composer » avec la terre, s’attirer ses bonnes grâces, accepter sa suzeraineté – le vassal rendant hommage au suzerain. Autrement dit se soumettre à elle.

Mais tant que sa colère n’est pas pleine, nous ne comprenons pas.

Peut-être, comprendrons-nous, mais trop tard, dans ce souffle tragique qui nous est si propre. Tragique et absurde. Nous sommes des têtes de pioche.

Nous sommes en guerre avec la Terre. Et nous pouvons les perdre, et la guerre, et nous-mêmes.

UPDATE : je viens d’acheter « La chute du ciel » de Davi Kopenawa et Bruce Albert (Terre Humaine – Plon). Ce livre est le cri d’alarme d’un chaman du peuple amazonien des Yanomami ; « cri d’alarme face à la crise écologique mondiale vue depuis le coeur de l’Amazonie ». Ce livre est présenté comme étant un « événement éditorial ». Ce que je veux bien croire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :