l’orangie

Thanh Nghiem, femme hors-normes et femme du XXIème siècle

Posted in Ecologie et développement durable by loranji on juillet 22, 2009

S’il y a bien depuis un certain temps une personne avec laquelle je passerais volontiers un temps à échanger, c’est bien Thanh Nghiem. En fait, je passerais bien la saluer dans la Manche, là où elle réside, là où elle nourrit sa vision ; à la Quinarderie. Les lieux, longtemps en restauration, sont désormais ouverts à la location 🙂

Thanh Nghiem, qui est-ce ? Sans doute l’une des personnes en France les plus capables d’offrir une pensée aboutie et cohérente sur les problématiques concrètes de développement durable. Elle travaille notamment pour le compte de collectivités territoriales. Vous l’aurez deviné, elle se tient aux antipodes des belles envolées lyriques et du « yakafaireça ».

J’encourage vraiment chacune et chacun à découvrir le parcours étonnant de Thanh Nghiem et sa démarche d’expert sur son site Angénius.

A lire aussi une interview sur le site « Interdit aux hommes » (forcément féministe mais bon pourquoi pas). Voici un extrait à l’adresse des gentes dames…

 » Quels sont, selon vous, les freins qui empêchent les femmes d’accéder aux postes à responsabilités ?

On dit généralement que l’horloge biologique, les enfants ou la discrimination sexuelle sont les seuls freins qui empêchent les femmes d’avancer, ce sont effectivement des difficultés de plus, mais il y a aussi des kilomètres de barrières mentales que l’on s’impose à nous-même en tant que femmes, et que l’on n’ose pas franchir ! Nous n’osons pas assez sortir des sentiers battus et prendre le risque de suivre notre instinct plutôt que des stéréotypes… Nous devrions toutes relire Beauvoir ou s’inspirer d’exploratrices comme Alexandra David-Neel, ne croyez-vous pas ? »

Publicités

7 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Thanh Nghiem said, on septembre 16, 2010 at 9:42

    Bonjour l’Orangie,

    J’avais lu votre blog il y a quelques temps. Il m’avait fait très plaisir, et à l’époque je m’étais demandé : qui est cette mystérieuse l’Orangie ? J’aimerais bien passer du temps à échanger avec elle, comme elle le propose…

    Alors je profite d’une bonne occasion pour vous faire signe.

    Après plus de 2 ans de travail en immersion complète, mon livre sort aujourd’hui : »des abeilles et des hommes, passerelles pour un monde libre et durable » (Editions Bayard). La préface est de Nicolas Hulot. Le livre traite de mes marottes, que vous connaissez : pollinisation des idées, intelligence collective, Web 2.0, innovation ascendante, écologie du don (etc) pour faire face à la crise.

    J’espère que vous aurez l’occasion d’y jeter un oeil et de me faire part de votre avis ! En espérant aussi que nous pourrons nous rencontrer et échanger…

    Thanh

  2. L'orangie said, on septembre 16, 2010 at 10:23

    Bonjour Thanh,

    Et bien je vais commencer par vous dire ce qui me fait très plaisir dans votre commentaire : vous parlez de « cette mystérieuse l’Orangie », et l’attribut féminin que vous me conférez me laisse croire que ce blog est, à tout le moins, un lieu hybride… moi qui suis un homme. Je suis heureux de savoir que ce blog peut donc projeter une part de féminité, autant que de masculin.

    Par ailleurs, j’ajouterai que nous avons même eu l’occasion de nous parler il y a quelques années déjà, par téléphone, à propos d’un projet relatif à Danone 😉 danone.communities précisément.

    Je suis, enfin, doublement heureux de votre présence ici. D’une part pour m’amener à lire votre ouvrage, moi qui ne suis aucunement spécialiste du développement durable, mais simple citoyen ; d’autre part parce ce que vous me rappelez (et ce billet en témoigne à plus d’un an d’intervalle) à quel point votre propos m’interpelle, ainsi que votre choix de vie, en Normandie.

    Je vais de ce pas acheter « des abeilles et des hommes ». En espérant continuer l’échange avec vous.

    Bien amicalement,

    L’Orangie 🙂

  3. Thanh Nghiem said, on septembre 21, 2010 at 3:35

    Cher l’Orangie,

    Décidément, la brume se dissipe, mais le mystère s’épaissit … Oui, j’ai cru que vous étiez une femme (mais le nom « l’Orangie » pousse à le penser, non ?). Bref, vous m’intriguez !

    Je creuse mes neurones pour essayer de voir qui vous pourriez bien être… curiosité sans doute déplacée ou inutile à ce stade 🙂

    Pour info, à propos de mon bouquin, une interview à la radio belge vendredi dernier (cliquer dans la colonne de droite, interview Thanh Nghiem) :
    http://www.rtbf.be/lapremiere/emission_nuwa?id=992

    Sinon, je dois vous dire que j’ai à nouveau migré… après la ferme à Coutances, me voici repartie sur Montreuil dans le 93 (haut lieu de mémoire ouvrière, de mixage entre peuples, bouillon associatif et culturel). J’ai aussi prévu de repartir sur le terrain (projets en direction des pays du Sud)… Mais c’est une autre histoire !

    J’espère avoir de vos nouvelles prochainement. Votre avis sur le livre m’intéresse tout particulièrement !

    Amicalement
    Thanh

  4. L'orangie said, on septembre 25, 2010 at 9:12

    Chère Thanh,

    J’ai acheté votre livre hier et la lecture de l’introduction s’avère déjà très stimulante. Déjà quelques questions me viennent, ou plutôt me bousculent, tant les enjeux sont énormes ; où le tragique, malheureusement n’est pas loin. A cet égard votre formule « une société à deux tristesses » est édifiante.

    Je compte bien revenir vers vous dans les jours ou semaines qui viennent à travers une modeste recension sur ce blog 🙂

    J’espère que le livre trouve son public. Pour votre information, le vendeur de la Fnac Les Halles du rayon « économie » a eu des difficultés à le trouver sachant qu’il n’était pas présenté sur les fameuses tables où se tiennent les nouveautés mais dans un rayonnage voisin.

  5. Thanh Nghiem said, on septembre 26, 2010 at 10:30

    Bonjour cher l’Orangie,

    Merci pour vos commentaires ! Je suis impatiente de lire vos commentaires sur le livre… Ils seront sans aucun doute édifiants.

    Pour ce qui est de la FNAC, je ne sais pas trop quoi faire. Je ne connais pas du tout le métier de libraire, ni celui d’éditeur, je m’en remets donc aux bonnes grâces de Bayard.

    Sinon, le bouche à oreille fonctionnera, j’espère…

    A bientôt

    • loranji said, on octobre 10, 2010 at 4:06

      Je suis en train de terminer votre ouvrage. Très intéressant bien sûr, d’autant qu’il soulève d’importantes questions. Je compte en parler sur le blog très rapidement à titre de modeste citoyen, essayant d’être un peu responsable.

  6. Lokuliyanage said, on novembre 8, 2012 at 1:09

    Je viens de voir un video de TedX et je suis vraiment impressionE par votre discours. Je suis professeur de francais A melbourne en Australie. J’ai une etudiante d’origine vietnamienne, elle a ete surprise de voir une autre vietnamienne parler en Francais. Pourrais-je avoir votre adresse couriel pour communiquer avec vous. J’ai vu un autre video sur les cartes heuristiques et j’ai vu que la plus grande carte a ete cree au Vietnam!!
    Bon courage pour continuer votre travail, Thanh.
    p.S. j’apprends a prononcer votre nom correctement de mon etudiante.
    Vasantha Lokuliyanage


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :