l’orangie

Le voile islamique mène-t-il à la burqa ?

Posted in Social, sociétal, société by loranji on juin 19, 2009

C’est en filigrane ce que l’on pourrait penser à l’annonce d’un éventuel projet de loi interdisant, très spécifiquement, le port de la burqa. Libé en parle. En d’autres termes, la République Française se sent-elle menacée par une épidémie de « rallongement de voile », c’est-à-dire par une épidémie de burqa, après que le voile lui, eût gagné de nombreuses têtes au fil des deux dernières décennies ? Le voile serait-il le cheval de Troie de la burqa ? Voire.

Quelles seraient dès lors les conséquences d’une interdiction de la burqa ?

  • J’ai personnellement tendance à croire que la République en viendrait comme en creux, à tolérer définitivement le voile dans les espaces publics où naguère il n’était pas le bienvenu. En refusant l’extrême, on accepte souvent l’intermédiaire.

Est-ce une bonne ou une mauvaise stratégie ? A chacun de juger. Juste deux observations :

On sait où mène la crispation identitaire – en l’occurrence ici laïque – quand d’autres, d’inspiration intégriste – par un hasard amusant que seule réserve l’actualité – s’enfoncent dans la crise

On sait où mène aussi le relativisme qui, sous prétexte de liberté, se déboussole au point de nourrir les nationalismes. Comme au Royaume-Uni.

La question au fond, à travers l’idée qui consiste à marquer un coup d’arrêt définitif au grignotage de la laïcité par le voile, ne serait pas seulement d’accepter définitivement un voile « raisonnable », admissible – j’allais dire républicain-compatible – mais aussi de rejeter le voile de la burqa qui nie un élément hautement symbolique dans notre conception de la liberté : le visage.

En niant le visage, la burqa s’extraie définitivement de l’humanité telle que nous la souhaitons, celle où il est encore, toujours possible de parler à l’autre en le regardant.

En interdisant la burqa, la République serait en phase avec elle-même, sans se découpler de celles et ceux pour qui le voile est un attribut religieux appartenant à l’espace public.

Mais j’écris ces mots avec un arrachement au coeur. Mon respect des différences s’accommode mal de l’idée qu’un jour une fonctionnaire française puisse éventuellement me parler avec un voile sur la tête et je n’aurais de cesse de souhaiter secrètement qu’un jour, elle où sa fille, s’en libère…

Publicités

4 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. mossieur-resse said, on juin 19, 2009 at 5:58

    Respect des différences… oui. Si elles respectent aussi l’espace public, l’habitus, la culture existante (je n’ai pas dit du « pays d’accueil », il est probable que certaines de ces burqas cachent des personnes ayant la nationalité d’ici, là n’est pas le probleme). Respect des différences mais pas dévotion passive face à ces différences. Ce qui est notre position dominante depuis des années, de peur de passer pour « insuffisamment respectueux ». Le respect n’est pas l’acceptation de tout.

  2. loranji said, on juin 20, 2009 at 10:43

    C’est bien pour cela que la burqa est totalement impensable en France. Je pense que nous sommes d’accord.

    Pour le voile « normal » (celui que l’on voit partout), je pense qu’on navigue de façon assez incertaine entre la tolérance culpabilisée que tu décris (la peur de discriminer des populations jadis sous colonie) et l’idée que la République n’est pas non plus un dogme figé dans le temps, mais un modèle vivant, qui évolue avec son temps, avec des populations d’origines plus diverses.

    Toute la difficulté étant de situer le moment où la République, en s’ouvrant – et peut-être en s’assouplissant ? – commence à se trahir elle-même…

  3. Roland said, on juillet 8, 2009 at 12:28

    si Madame Caillaud, celle qui avait tiré sur le directeur du Figaro, revenait avec sa petite voilette, elle ne serait plus acceptée !
    Comme disait Pascal « la vérité et la justice son toutes entières dans la l’habitude »

  4. Lorangie said, on juillet 9, 2009 at 8:14

    Il est vrai qu’à une époque pas si lointaine, les femmes se couvraient, et les hommes portaient aussi un chapeau ou une casquette. Autre temps autre usages, mais je pense que la toile de fond n’est pas la même que celle du voile islamique qui relève d’enjeux sociétaux.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :