l’orangie

Europe Ecologie : la réforme verte contre le conservatisme de gauche ?

Posted in Ecologie et développement durable by loranji on juin 9, 2009

Hou la, je me réveille d’un long sommeil sur ce blog. Mais les status Facebook et les tweets ont leurs limites lorsque l’on essaie d’aligner deux ou trois idées.

Deux mots sur l’élection et le succès d’Europe Ecologie. L’écologie politique porte à mon sens, sans conteste, le plus puisant levier réformateur de la carte politique tant à gauche qu’au centre. Tout simplement parce que l’écologie politique, comme le rappelle Daniel Cohn-Bendit est transversale, parce que la culture politique écologiste (on pourrait dire le think tank permanent) a su faire émerger en 40 ans (salut à René Dumont) une véritable expertise sur le mode de fonctionnement (mortifère) de la société occidentale, étant entendu que l’écologie n’intéresse pas seulement les questions environnementales (les électeurs l’auront-ils bien compris ?) mais aussi  le monde social, économique, éducatif, diplomatique, etc. Il faudra aussi, au passage, qu’elle se forge une pensée sur le rôle des armées…

  • Cela dit, cette puissance réformatrice, si elle doit effectivement s’exprimer, se heurtera d’une façon ou d’une autre à des conservatismes, qu’ils viennent de droite… comme de gauche.

L’écologie politique est une remise à plat du système de fonctionnement d’une société et ne peut faire l’économie d’un réexamen des anciennes pratiques. Toutes les anciennes pratiques, et l’on ne peut s’empêcher de penser à la question de la réforme des services publics, aux conséquences de la dette publique, etc. Autant dire que le défi est double : politique, lorsqu’il s’agit de nouer des alliances ; et sociétal, lorsqu’il s’agit de remuer de vieux systèmes de perception…

De quelle façon dès lors, sera-t-il possible de faire une alliance avec les pans les plus conservateurs de la gauche ? Il est permis d’être sceptique à l’heure qu’il est.

C’est de toute façon une question que les responsables d’Europe Ecologie devront se poser tout en gardant leur indépendance, et mieux encore, en faisant le pari que le rapport de force leur est favorable ; en faisant le pari que la société française souhaite changer de logiciel, souhaite la « réforme verte » et veut, majoritairement en finir avec un certains nombres de pesanteurs.

Pour moi, l’esprit de cette réforme passe par un mot : la vitalité. Remise en marche de la société à partir d’un mode de fonctionnement vertueux, vital, vivant, décloisonné, pragmatique, dynamique dont le résultat final est… écologique.

C’est par là que passe à mon avis une gauche moderne digne de proposer une alternative intelligente à la réforme de droite – qui elle, fait son job.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :