l’orangie

Le silence de Lorna : à voir

Posted in L'art Sélavy by loranji on septembre 8, 2008

Vu l’autre jour, Le silence de Lorna, des frères Dardenne. Excellent, comme toujours, même si je reste marqué par Rosetta et l’Enfant. Le silence de Lorna raconte l’histoire d’une jeune immigrée albanaise qui, pour arriver à ses fins (l’achat d’un snack avec son copain) s’implique dans un réseau qui utilise le mariage blanc afin de permettre à un Russe mafieux d’obtenir la nationalité belge.

Mais le propos du film n’est évidemment pas de faire un polar (on est chez les Dardenne), il s’agit de montrer la façon dont la jeune femme va se retrouver impliquée moralement dans un … biiiiip. Mais je n’en dis pas plus. Allez voir !

Fabrizio Rongione et Arta Dobroshi, deux des très bons acteurs du film

Image_diaporama_portrait

Publicités

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Cyril said, on septembre 8, 2008 at 6:36

    Le film idéal pour remonter le moral, quoi ! Personnellement, si j’ai adoré « La Promesse », « Rosetta » pfffff… elle met ses bottes, elle enlève ses bottes. Elle remet ses bottes, elle enlève ses bottes… Mais pourquoi elle passe son temps à mettre et quitter ses bottes ?
    Petite parenthèse le syle « Vu l’autre jour » fait un peu BHL non ?

  2. Laurent said, on septembre 8, 2008 at 9:58

    Je trouve qu’il y a une énergie étonnante dans Rosetta justement à cause de ce quotidien où l’héroïne cache, dissimule, s’en va, revient, met et remet ses bottes (l’humidité dans le film est omniprésente et donne un côté moite qui accentue la fébrilité de l’action) bref, elle se débat avec ce quotidien qu’il l’amène à vivre d’actes répétitifs, volontairement laborieux et finalement (en effet) assez fastidieux à voir pour le spectateur. Mais pour moi, c’est justement ce qui rend ce cinéma intéressant, où le spectateur est autant invité à « regarder » une histoire qu’à vivre une sorte d’expérience dans le maelström imaginé par les deux frères, tel que je l’ai en tout cas ressenti dans Rosetta. Le spectateur est comme secoué, malmené dans son fauteuil.
    A part ça, si je fais du BHL sans le savoir ! Cela dit, le bonhomme sait écrire. On a beau avoir raison de lui reprocher ses (gros) défauts, je trouve qu’il a un vrai talent de narrateur. J’ai dévoré son bouquin sur Daniel Pearl au moment de sa sortie. C’était avant la polémique – une de plus – avec Marianne Pearl.
    Sinon, pour se détendre, je te conseille le Petit Baigneur si tu ne connais pas encore, je ne l’avais jamais vu en entier jusqu’à il y a quinze jours. Super !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :