l’orangie

Pour en finir avec le dopage, dopons le dopage

Posted in Social, sociétal, société by loranji on avril 14, 2008

Maurice_greene_sydney2000

On apprend aujourd’hui que Maurice Greene se serait employé à gagner en se dopant. Pas beau. Mais bon, pour un que l’on attrape, combien continuent de gazouiller devant les micros de journalistes une fois course gagnée tandis qu’à l’autre bout de la planète un médecin véreux débouche le champagne pour célébrer la victoire de son cheval champion ?

Alors, puisqu’on ne peut pas supprimer le dopage et puisque, malgré tout, certains rêvent de sport sans dope, contentons tout le monde : organisons les épreuves en double, non ?

Les unes admettraient le dopage. Mieux, il serait obligatoire. Ces épreuves  accumuleraient bien sûr les performances "ahurissantes" (je reprends ici un terme journalistique), les records mondiaux "incroyables" (bis) ; les autres, seraient rigoureusement clean avec des sportifs labellisés "bio" et pas bioniques. Evidemment, dans ces dernières, les performances seraient rigoureusement "ridicules" en comparaison de leurs vis-à-vis. On y verrait des gars et des filles vraiment essouflés, essorés, rincés. Et pas ces robots qui trottinent sur les stades comme Armstrong sur la Lune.

Mais où iraient les spectateurs, où iraient les sponsors, me direz-vous… Est-on certain qu’ils se jetteraient sur les records extra-terrestres ? Pas si sûr. Car si la force du dopage, c’est de s’avancer masquer pour faire croire à l’authentique, sa faiblesse réside dans son dévoilement. De fait, nulle performance ne conserve la moindre valeur une fois le dopage révélé, comme une bulle de savon qui, en éclatant, perd sa dimension phénoménale. Il n’en reste plus rien. Pour tuer le dopage, il faudrait donc l »exposer au grand jour…

Mais une autre question de fond surgit : la santé des athlètes. Dopés, il signent leur arrêt de mort. Mais si dopés, ils accumulent des records auquel personne, ou bien peu, adhèrent, ils arrêtent peut-être de se doper et courent jusqu’au stade voisin où se joue le sport. Le vrai… Rêvons un peu.

Publicités

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Largentula said, on avril 15, 2008 at 12:10

    de toute façon j’aime pas le sport !

  2. laurent said, on avril 16, 2008 at 10:59

    Largy, c’est ton côté churchillien.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :