l’orangie

Le dialogue de l’identité double

Posted in Social, sociétal, société by loranji on avril 1, 2008

Imagedechetsombrechinoise1

Ombre chinoise avec déchets. Trouvé sur Koreus.com

« Je peux pas m’effacer moi physiquement. Si jamais je me barre en Argentine et je dis je suis français, les gens c’est ah bon ? Je peux pas me reconstituer en blanc. Peut-être que je pense comme un Français, mais je peux pas m’effacer. Ce serait hypocrite je dirais. Je pense plutôt en français, dans ma tête oui je pense en français. Dans certaines situations ben je suis obligé, faut penser chinois pour être plus fidèle quoi. Je vais penser à une histoire ou un proverbe qui adhère mieux à la situation du moment. Et à ce niveau-là les Chinois ils ont plus de proverbes que les Français, largement. Ah la la, c’est très très riche. Mais de passer de l’un à l’autre c’est instantané, je me rends pas compte, je veux dire que la barrière c’est pratiquement invisible. »

Tiré d’un article d’Hélène Briscoe dans l’excellente revue le Tigre « Curieux magazine curieux »

S’afficher français, penser français, s’afficher chinois (ou autre), penser chinois (ou autre)…

Moi qui suis né les deux pieds dans le même sabot franco-français je suis fasciné par certains de mes compatriotes d’origine étrangère plus récente (car nous sommes bien d’accord n’est-ce pas : en France plus qu’ailleurs, nous sommes tous d’origine étrangère plus ou moins lointaine) ; interpellé par ces questions qui ne sont pas les miennes. Car, si je vais en Argentine, moi, on ne me dira pas "ah bon ?" avec ma tête de blanc et mon nom gaulois (quoique non, pas tant que ça si j’en crois justement ses origines) ; on me dira "ah, le camembert, la tour Eiffel, Zidane".

Tiens, justement, Zidane. Etonnant, comme tout à coup, il est devenu "franco-français-camembert-tour eiffel" : puissance du sport, puissance des médias, puissance de la publicité. A méditer. Les identités se mêlent, ou plutôt, s’entortillent sur elles-mêmes. Certains y gagnent, les sportifs, les artistes et maintenant (c’est heureux) les hommes et femmes politiques ; d’autres en souffrent, on ne le sait que trop.

L’essentiel, pour les jeunes auxquels je pense, ceux des banlieues les plus fragiles, ceux auxquels on renvoie leur origine "étrangère" au moment de chercher un boulot, ceux qui trouvent refuge en "glissant" de l’autre côté ou bien en se livrant corps et âme au dieu-molloch de l’autodestruction ; tout ceux-là devraient se dire qu’ils détiennent la richesse de ce jeune homme chinois mentionné ci-dessus (diplômé, il faut le dire*) ; ce jeune homme capable de jouer de ses "identités" en un dialogue intérieur, jouer avec elles comme avec un puzzle, selon les circonstances, les objectifs personnels, l’envie, l’humeur du moment ; déployant des réflexes nouveaux, sentant le vent, s’ouvrant à d’autres espaces.

Une culture monotype, "franco-française", permet aussi cela, mais une double culture recèle en elle un potentiel de dialogue qui malheureusement, et bien souvent, n’est exploité que chez les artistes, alors qu’il devrait l’être par chacun.

* Et oui, diplômé… D’où sans doute cette inégalité de départ devant le défi que constitue la différence
("sa différence") pour un individu sans diplôme ou très peu diplômé, voire dessocialisé. Un tel dialogue ne peut surgir de nulle part, et sûrement pas des ruines de familles lentement dissoutes à l’ombre des cités ou à l’inverse, recroquevillées dans le communautarisme.

"dialogue de l’identité double" ; titre crapuleusement emprunté à une oeuvre de Pierre Boulez : "le dialogue de l’ombre double" que je recommande à toutes les oreilles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :