l’orangie

Politique de civilisation : qu’est-ce-que c’est ?

Posted in Homme et femmes politiques by loranji on janvier 8, 2008

"Politique de civilisation"… Puisque tout le monde risque d’avoir cette expression à la bouche dans les semaines qui viennent, autant demander à l’intéressé comment il la définit : Edgar Morin dans un entretien exclusif à l’excellente revue  Sciences Humaines, dont je recommande la lecture régulière :

"Le problème est le suivant : l’abondance des biens matériels ne permet pas d’améliorer le bien-être psychologique et mental des individus. La politique de civilisation exige un changement radical de direction politique : elle suppose de reconsidérer tous les problèmes humains au sein d’une grande problématique de civilisation. Il s’agit de solidariser les rapports humains, régénérer les campagnes, ressourcer, convivialiser, moraliser…

Le but ultime d’une politique de civilisation est le bien-vivre, et non le seul bien-être matériel.

A l’heure actuelle, le politique semble encore inapte à prendre en compte la qualité de vie des individus.

… /…

Cette impuissance politique vient en partie d’une appréhension purement quantitative des choses. Le politique s’est mise à la remorque de l’économie, et l’économie fonctionne par chiffres. Cette obsession des chiffres, notamment de la croissance, a produit un aveuglement sur les problèmes humains.

Il existe enfin une autre cause profonde à cette inaptitude : notre système d’éducation et de pensée a conduit au règne d’experts très compétents dans leur domaine mais incapables de penser des problèmes globaux. Il existe un crétinisme qui vient des connaissances parcellisées. "

Morinedgar11

Publicités

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. JMVignau said, on janvier 8, 2008 at 8:47

    « l’abondance des biens matériels ne permet pas d’améliorer le bien-être psychologique et mental des individus. » autant pour le travailler plus pour gagner plus.
    Il est plus doué en citant doc gyneco

  2. aldeaselva said, on janvier 8, 2008 at 9:43

    Mais ne comptabilise-t-on pas que ce qui nous arrange?(Ou la négation de l’erreur par peur de l’échec)

  3. Laurent said, on janvier 9, 2008 at 9:27

    JM, c’est clair qu’entre le « gagner plus » et la « politique de civilisation », c’est un peu le grand écart.
    Aldeaselva, tu veux sans doute parler des experts. Je ne pense quand même pas qu’ils nient les échecs en faisant leur travail comptable. En revanche, d’après Morin semble-t-il, ils ne prennent pas assez de hauteur pour appréhender les échecs dans toute leur ampleur.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :