l’orangie

Naomie Campbell et Hugo Chavez dans la presse à sandales

Posted in Social, sociétal, société by loranji on janvier 7, 2008

Allez, j’ai décidé pour aujourd’hui de m’abandonner à la peoplerie ambiante. Naomie Campbell a décidé de se lancer dans le journalisme pour le magazine à sandales GQ.  L’avantage avec le people qui se recycle dans la cause humanitaire – ou ici le journalisme – c’est qu’il est lui même le sujet de sa cause ou de son papier. Ainsi traite-t-on sur les sites internouilles de la façon dont "la journaliste Naomi Campbell" a vécu son interview de Hugo Chavez. On vit une époque formidable.

C’est un peu comme si l’on avait demandé à Albert Londres la teneur de ses petits-déjeuners à Saint-Laurent du Maroni au lieu de lire ses articles relatant l’horreur du bagne.

Naomie Campbell fait donc* état de son admiration pour Hugo Chavez, ce qui en dit long sur l’état de déliquescence de la politique en ce bas monde ; au moins Che Guevara avait-il – quand même – Régis Debray pour thuriféraire.

Article_cpshnb56011107202305photo_2

D’après la dépêche de Cyberpress que j’ai sous les yeux, l’apprentie-journaliste a voulu vérifier chez Chavez "l’authenticité de son image de président du peuple" et assure avoir "trouvé les Vénézuéliens plus heureux qu’il y a dix ans". C’est amusant de voir comment sous le règne des autocrates, les gens sont plus heureux. Regardez Fidel Castro ; c’est un papy vraiment sympa. N’avez-vous jamais remarqué comment tous ces sympathiques dirigeants étaient toujours entourés de petites filles leur offrant des fleurs ?

On pourrait y voir quelque image freudienne : oui, sans nul doute, faut-il beaucoup de bouquets de petites filles innocentes pour masquer la poitrine et le coeur des autocrates…

Mais qu’importe pour Naomie qui n’a d’yeux que pour son Hugo au point de qualifier de "génocidaire" l’ennemi préféré du Présidente ; le régime de Bush. Elle n’a semble-t-il pas encore tout à fait compris le sens des mots en redescendant du podium. Sa rédaction en chef devrait lui payer un séjour en Pologne, en Arménie ou en Rwanda avant de lui rendre son stylo.

Mais que dis-je ? Tout cela n’a pas d’importance. Les mots n’ont plus d’importance. Plus rien n’a d’importance.

Et la prochaine interview de Naomie Campbell est le pilote de Formule 1 Lewis Hamilton. Elle y parlera du génocide des moucherons écrasés sur les casques des pilotes.

* Le "donc" s’impose, comment aurait-il pu en être autrement ? Car le people interviewe
toujours les "gens qu’il aime".

Publicités

4 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Joyce said, on janvier 8, 2008 at 9:30

    Elle s’était cassé la margoulette sur un podium elle se venge en nous faisant tomber de haut.

  2. romy said, on janvier 8, 2008 at 8:07

    Quelle pitié !

  3. JMVignau said, on janvier 8, 2008 at 8:40

    Elle n’a semble-t-il pas encore tout à fait compris le sens des mots en redescendant du podium. Sa rédaction en chef devrait lui payer un séjour en Pologne, en Arménie ou en Rwanda avant de lui rendre son stylo.
    comme Dior, j’adore !! Et les petits-dej d’Albert Londres !! du regal

  4. Laurent said, on janvier 9, 2008 at 9:33

    Joyce, elle ferait mieux de venir t’interviewer 😉
    Romy, oui, c’est agaçant de vivre sur une planète comme celle-là parfois… On se demande si ce n’est pas mieux dans une autre galaxie.
    JM, bon appétit 😉


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :