l’orangie

Les yeux de Béjart

Posted in Hommage by loranji on décembre 5, 2007

Comme dirait mon fils de huit ans, il avait quand même une "tronche" ce Béjart. Bel homme non ?

Ph. Colette Masson – Roger-ViolletMauricebejart

Publicités

8 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Joyce said, on décembre 5, 2007 at 12:47

    Oui. Une « gueule » et du talent.
    Il a été mon idole et mon maître.
    Secousse sismique avec le Bolero de Ravel interprété par Jorge Donn.

  2. Laurent said, on décembre 5, 2007 at 1:42

    Non Joyce, le personnage évoqué ci-dessous n’est pas Boléro de Ravel 😉
    Il y aussi ce grand musicien : Laneuvième de Beethoven. re : 😉
    (bon je suis en forme moi !)

  3. Joyce said, on décembre 5, 2007 at 4:04

    Mais non, c’est le Ravel de Jorge qui a donné son Bolero à Donn…
    Ben quoi, St Martin a bien partagé son manteau, on peut bien donner son boléro, non ?

  4. romy said, on décembre 5, 2007 at 10:26

    ??

  5. Laurent said, on décembre 5, 2007 at 10:59

    Romy, ne fais pas attention, on parle musique avec Joyce 😉

  6. Joyce said, on décembre 6, 2007 at 9:05

    C’est que nous sommes très mé(ga)lomanes… nous !

  7. Laurent said, on décembre 6, 2007 at 9:22

    Enfin toi Joyce, tu es mélowoman. Soyons précis.

  8. romy said, on décembre 6, 2007 at 10:28

    bon et bien on vous laisse alors… hein?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :