l’orangie

La France coupée en deux, oui mais dans quel sens ?

Posted in Social, sociétal, société by loranji on novembre 21, 2007

Petits_ciseaux

Outre-Quiévrain, comme on dit dans les articles chics, on s’inquiète – et l’on se déchire – sur l’avenir du pays. Non contente de parler trois langues (et oui, on parle allemand dans un petit coin de l’est du pays) ; la Belgique est affublée d’un roi dont l’impavidité le dispute à l’incompétence. Au fond, c’est un métier que celui de souverain. Pas un héritage.

Mais là n’était pas mon propos. Non.

Si les Belges (enfin surtout les francophones) s’émeuvent à juste titre de devoir envisager la partition de leur pays, je me suis dit tout à l’heure, tout à coup et tout à trac ; "mais qu’en serait-il de notre douce France dans la même situation ?" Plus exactement : quelles séparations pourrait-on imaginer entre deux camps de Français qui, ne s’adressant plus la parole en viendraient à dresser des frontières entre-eux…

Commençons classique de chez classique : un sud et un nord de la Loire. Et l’on se préparerait à réentendre la belle langue d’oc du côté de Toulouse ; à voir ressurgir – pourquoi pas – le picard et le normand et autres langues fort vénérables… Quels noms pour ces nouveaux états ? Etat d’Oc, Etat d’Oïl ? Et ta soeur ?

Autre partition possible, tout aussi facile à trouver… Mais si, mais si, réfléchissez, elle est d’actualité…

Mais oui bien sûr : la fonction publique et l’emploi privé ! S’il est acquis que ces deux peuples ne parlent pas le même langage – chez les cheminots la locution « régimes spéciaux » se dit « acquis sociaux » et chez le salariés du privé elle se prononce « connards de privilégiés » – il reste à délimiter les frontières géographiques.

Evidemment, il est toujours envisageable d’établir quelques Etats-confettis de-ci de-là ; gare Montparnasse ou gare du Nord, mais quid des frontières physiques ? Pas de soucis : quelques rails poussés sur la voie publique et une vieille guérite de contrôleur recyclée des années cinquante devraient faire l’affaire pour délimiter le pays avec un contrôle des passeports depuis ladite guérite. En effet, il y a des chances pour que « la République Populaire du Service Public » ait quitté, dans l’ivresse de la grève guerre d’indépendance, l’espace Schengen et l’Europe. Ah… quelqu’un me glisse dans l’oreillette que j’exagère… Qu’on ne se méprenne pas : "la République du Secteur Privé" prometterait de vastes bouleversements aussi. Mais abandonnons vite la vision de ce paysage de douleurs pour esquisser rapidement d’autres partitions.

Celle possible de la République du Foot (avec Zidane au Panthéon) et celle du royaume du rugby avec Laporte en président.

J’oubliais, pour conclure, le grand classique : la cité-Etat de Paris d’un côté et les Provinces Unies de l’autre.

Evidemment, vous aurez compris que tout cela n’en restera qu’au stade de la pure fiction car nous le savons bien, nous petits Français, que dans son principe même, la République est Une et Indivisible. Nous voilà rassurés.

Quant à ses pauvres Belges en leur royaume égaré, je leur conseille de se réconcilier autour d’une bonne bière puis d’aller chanter les grands succès d’Annie Cordy sous le Manneken-pis. Je ne vois rien d’autre là-bas qui unisse le pays.

Publicités

9 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. malou said, on novembre 21, 2007 at 7:48

    ben non il faut la couper en 4 comme les chevaux.

  2. romy said, on novembre 21, 2007 at 10:56

    rien a voir avec ton post mais en te lisant j’ai pensé à cette blague à 2 balles…
    sais tu comment un Picard dit « Je vous prie de m’excuser je n’ai pas saisie la question ? »

  3. laurent said, on novembre 22, 2007 at 9:58

    Malou, j’ai l’impression que tu veux parler des cheveux… Le pire, c’est que je me suis demandé d’abord : ah bon on coupe les chevaux en quatre dans les boucheries ? (authentique)
    Romy, non. Comment ça se dit en picard ?

  4. romy said, on novembre 22, 2007 at 2:27

    hein?
    😉

  5. romy said, on novembre 22, 2007 at 2:28

    mais hein avec l’accent….
    ouh là je vais me faire maudire par les Picards…..

  6. romy said, on novembre 22, 2007 at 2:30

    un grand merci pour la musique je suis une inconditionnelle de Rostropovitch et de Bach… la suite n°1 me rend dingue 😉

  7. malou said, on novembre 22, 2007 at 3:50

    Du moment que tu n’as pas un chevaux sur la langue

  8. laurent said, on novembre 22, 2007 at 6:56

    Romy Rostropovitch, ça sonne bien…
    Malou, Je connais les chevaux sur la lande…

  9. jul' said, on novembre 23, 2007 at 9:38

    les états du sud… c’est l’occitanie ; occitania en occitan (se prononce outsita)


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :