l’orangie

Comment gagner le « concours de la plus mauvaise poésie »

Posted in L'art Sélavy by loranji on septembre 5, 2007

Combien sommes-nous à avoir commis quelques perles de poèmes, avec enfilage de vers et de rimes à l’aube de nos quinze ans ? Beaucoup semble-t-il puisque la poésie est l’un des sports hobbys les plus pratiqués en France. Avec le journal intime.

Loin de moi l’idée de railler la sincérité des poètes et poétesses en herbe, tout écrit est respectable, mais ça n’interdit pas la critique, ou plutôt l’auto-critique. Car, tout de même, à la relecture… c’est dur !

Fluctuat, avec l’esprit acide qu’on lui connaît si l’on fréquente le site, a eu l’amusante idée d’organiser un concours de la plus mauvaise poésie.

Alors évidemment, j’ai fouillé dans mes cartons et j’ai exhumé ces deux strophes couchées vers les seize ans et qui pour moi sont un petit chef d’oeuvre de kitch.

Cette nuit j’ai rêvé, d’un bonheur allégé
Tes pas avec les miens qui s’harmonisaient tant !
Nous marchions, sans parler, enlacés, sous l’ondée.
Sur la jeté normande, deux ombres dans le temps.

J’imagine avec aise tes épaules pliées
Sous un pull irlandais. Un grand bol de lait chaud
Formera un calice entre deux mains en « v »
Comme deux chats insouciants, nous aurons le repos.

Tout y est le chat, le pull, l’Irlande, la Normandie, l’ondée, le grand bol de lait chaud, etc. Ce jour-là, j’ai dû décider de faire catalogue, plutôt que poésie !
Poete

Pour terminer en beauté : la coupe "poète" du coiffeur Saint-Karl

Publicités
Tagged with:

15 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Joyce said, on septembre 5, 2007 at 10:08

    « Elle put, nous pûmes, vous p… »
    Une prostituée sentant sa fin prochaine
    Fit venir ses enfants au bord de l’édredon.
    Mes pauvres chérubins vous n’avez pas de père,
    Bientôt plus de maman, comment allez-vous faire ?
    Quoi ? S’exclamèrent en coeur les enfants attérés,
    Comment sans un seul père vous « pûtes » bien nous faire !
    Prix Humour Paul Baudenon en… pffffttt sais plus.

  2. Laurent said, on septembre 5, 2007 at 10:31

    Joyce, tu triches ! Ta poésie est bien vue et rigolote. Ele n’est pas nulle du tout !

  3. Gérard said, on septembre 5, 2007 at 12:04

    çà commençait bien le poème dans ton premier ver tu nous parles d’un boheur qui ne fait pas grossir…tu es dans l’air du temps !

  4. Gérard said, on septembre 5, 2007 at 12:06

    (rire) même mon bonheur est allégé ! il lui manque une lettre…j’en profite pour féliciter Joyce notre artiste et jongleuse de mots !

  5. Romy said, on septembre 5, 2007 at 3:12

    T’es un romantique toi…..
    moi a l’époque j’étais trop « destroy » pour écrire des poèmes comme ça 😉

  6. laurent said, on septembre 5, 2007 at 3:13

    Gérard, je l’avais bien dit que ce poème était nul. Et le bonheur allégé, il fallait quand même l’inventer celle-là !

  7. laurent said, on septembre 5, 2007 at 3:17

    Romy, j’étais romantique. Maintenant je serais plutôt… (reste à compléter pour la rime).

  8. Otir said, on septembre 5, 2007 at 5:08

    Comme tu es sévère avec le jeune homme que tu as été ! Et pourquoi être critique à retardement ? C’est seulement le signe que tu as évolué, et c’est une bonne nouvelle.
    Ce qui serait dommage, c’est qu’à seize ans on écrive comme à bien plus tard, et que plus tard on n’écrive que comme un adolelscent exalté (ce qui n’est pas le cas !).

  9. Otir said, on septembre 5, 2007 at 5:24

    Cela dit et pour tempérer ce que je viens de te dire (ou y mettre un sourire qui n’apparaît peut-être pas clairement quand on écrit un commentaire), je viens d’envoyer ma contribution à ce concours fort amusant, en envoyant un poème que je trouve infiniment plus mauvais que le tien (et j’ai fait « envoi » avant de faire un copié du texte, sinon, je te l’aurais recopié ici pour témoigner).
    Merci pour le lien avec le site de Fluctuat !

  10. laurent said, on septembre 5, 2007 at 5:31

    Otir, ah non, je ne suis pas d’accord, mon poème est sûrement plus mauvais que le tien, je compte bien gagner le concours ! 😉

  11. Romy said, on septembre 5, 2007 at 5:35

    tu es sympathique ?
    Mystique?
    en plastic ?
    apolitique ?
    Cybernétique……
    bref j’arrête là car il y en a des tonnes 😉

  12. laurent said, on septembre 5, 2007 at 5:58

    Romy, je ne vais quand même pas m’octroyer le premier mot (sympathique) puisque par définition, c’est aux autres de juger.
    Pour le reste ? Rien de tout cela ! 😉

  13. Romy said, on septembre 5, 2007 at 10:18

    Sympathique est un peu « gentillet »… tu es plutôt adorable mais ça ne rime pas… ;-))

  14. laurent said, on septembre 5, 2007 at 10:39

    C’est encore mieux ! Vive la poésie libre. 😉
    Merci à toi.

  15. Babslz said, on mars 22, 2008 at 5:15

    favorited this one, bro


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :