l’orangie

Le blog a-t-il besoin du pastis ?

Posted in web & webusiness by loranji on avril 30, 2007

« D’aucuns ont voulu médire du rôle joué par les bistrots dans les campagnes électorales. On y voyait flotter des banderoles au nom des candidats, chacun ayant trouvé son favori ; certains même poussaient le sens de la démocratie jusqu’à mettre côte à côte les banderoles de plusieurs adversaires. Mais les joutes oratoires qui s’y déroulaient, à midi et le soir, ne valaient-elles pas l’information audiovisuelle standardisée que les électeurs subissent aujourd’hui ? Devant le zinc de César au moins, les consommateurs n’étaient pas passifs, il se formaient une opinion en écoutant et en essayant leurs arguments sur autrui. Précisément, à l’heure du pastis. »
Paul Ricard – La passion de créer

Le roi du pastis a vu juste… Pas besoin de glaçons pour mieux goûter ses paroles à l’heure de l’internet ; à l’heure où les blogs permettent justement ce retour à la parole, à la conversation. Tandis que la télé n’en finit pas d’étouffer ses victimes, tel un boa constrictor, d’autres, non consentantes, ont préféré se tourner vers leur ordinateur en lui découvrant des vertus nouvelles : blogs, plates-formes de partage vidéo etc.

Cela dit, la parole n’y est sans doute pas aussi ouverte que sur le Vieux-port, au temps décrit par Pagnol. Ce temps où, sur le « zinc de César », se causaient l’ouvrier, l’artisan, le chef d’entreprise, l’instituteur, le commerçant et le fonctionnaire. Ce Marseille-là a réellement existé.

« Se causer » davantage entre gens d’horizons différents : c’est ce que l’on serait en droit d’attendre des blogs et du web 2.0 pour l’avenir ; proposer autant d’espaces où puissent se côtoyer, s’interpeller des personnes de tous les milieux, de toutes origines.

Mais est-ce seulement possible par écrans interposés ? La forme écrite ne constitue-t-elle pas un redoutable système de sélection sociale ? Encourager les forums vidéos ? Mais alors, ce serait l’aisance verbale, le look, la présentation de soi qui constitueraient de sévères obstacles et reformeraient de nouvelles frontières.

La question se pose : blogs ou pas blogs, nouveau moyen de communication ou pas, notre société veut-elle, au fond, sincèrement, se parler à elle-même ?
Veut-on vraiment aller vers l’autre, dans toute son altérité ? Sommes-nous prêts à accepter sa différence, en s’efforçant  – ce n’est pas toujours facile – de renouveler à chaque fois le pari qui consiste à se dire que cet Autre peut nous en apprendre sur le monde (y compris inconsciemment) voire, sur nous-mêmes ?

Parvenir à ce degré d’ouverture, ce n’est pas toujours facile dans une société qui arase les cultures, les tempéraments, les particularismes.

Internet et le phénomène des blogs ont les moyens techniques de rapprocher les gens, exactement comme la voiture et le téléphone. Mais à mesure que la toile s’étend, se distend, il se crée aussi des micro-communautés qui fonctionnent, à quelques nuances près, sur la reconnaissance du Même. Pas de l’Autre.

Il serait temps que les commerçants, les artisans, les ouvriers, et d’autres pans entiers de la société civile viennent sur les blogs. Il faut toutes ces personnes pour reconstituer le café de Pagnol, le Marseille de l’enfance de Paul Ricard, cet autre temps où se réinventait chaque jour la démocratie.
Cesarpagnol2

Publicités
Tagged with: , ,

9 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Bonnie said, on avril 30, 2007 at 11:31

    Laurent, « as-tu du coeur » ?…
    voilà une autre question posée à la table du café de Pagnol, question qui aura beaucoup de mal à trouver sa place sur le net car même si des plates forme de jeux de cartes existent, manquera toujours la gestuelle de certains échanges…

  2. romy said, on avril 30, 2007 at 10:31

    je dirais même plus…. et les odeurs????
    Celle du tabac, du pastis, du sky des sièges et surtout surtout….. le bruit, les cris et les brêves…..

  3. Laurent said, on avril 30, 2007 at 11:36

    Bonnie et Romy vous avez raison : gestes, odeurs, sons tout cela donne le sel des relations humaines et la relation par le net paraît bien clinique. Pour autant, il s’y dit aussi de belles choses, à nous de nous approprier toujours plus l’outil, le faire à notre main. Ca ne remplacera jamais une belle conversation de bistrot, chaleureuse et franche, mais si ça peut s’en approcher…

  4. Evelyss said, on mai 1, 2007 at 5:29

    Merci de ta visite Laurent et de tes infos sur le Maroc!Merci également pour le lien;-)
    « -Et bien quoi, c’est à toi!
    -Je le sais bien mais j’hésite….
    -Tu ne vas pas hésiter jusqu’à demain?… »
    voilà une réplique de la partie de carte de Pagnol très appropriée pour les plus hésitant envers les blogs!
    Certains jugent les blogs comme un certain voyeurisme, d’autres (comme moi) au contraire se rejouissent de ce mode de communication et de partage.
    En débutant le mien il y a un peu plus d’ 1 an, je n’imaginais pas dévoiler certains passages de ma vie privée et puis fondue dans la masse mondiale je pense toujours être juste un petit grain de sable sur internet…Grace à mon blog, j’ai fait des rencontres amicales et professionnelles, je suis dévenue plus curieuse, avide de connaissances et de savoir..
    Une remise en question permanente ..J’ai des rêves comme tout le monde, des espoirs de voir un monde meilleur pour mes enfants et les générations futures.
    Du fin fond de la campagne, je peux communiquer avec le monde , échanger des conseils,des infos, parler philosophie ou d’art ou de la vie.Expression citoyenne, échanges d’expériences nous nous référons à présent en majeur partie à internet.
    Les forums, les tutos , les blogs, sont devenus des moyens d’information rapides et précis peut être parce que l’on ose enfin dire ce que l’on a sur le coeur et cela donne quelque chose de beau et plus humain où chacun peut retrouver ses propres sentiments…
    … et puis un jour une rencontre amicale s’organise dans un bon resto et vient confirmer que les bloggeurs ne sont pas que virtuels! ;-))

  5. Laurent said, on mai 2, 2007 at 3:22

    Merci pour ton très beau commentaire, et en effet, rencontrer des blogueurs et blogueuses dans la « vraie vie » est toujours un moment un peu émouvant.

  6. Joyce said, on mai 2, 2007 at 4:04

    J’avais écrit un jour « un papier » au titre évocateur : « Paroles de muets »… Sur ces humains qui se croisent sans jamais dire, sans même se parler du regard.
    Il y a les blogs… et les terrasses des bistrots. Celles-ci alimentant parfois ceux-là.
    Tranches différentes, mais du même gâteau, la Vie.

  7. Laurent said, on mai 2, 2007 at 7:54

    Les blogs et les terrases de bistrots qui s’alimentent mutuellement, voilà une belle image. Il faudrait parvenir à ce point de convergence… Tiens, ça me fait penser à la fameuse « convergence numérique » chantée naguère par JM Messier et désormais en cours de réalisation.
    Maintenant, ce qu’il faudrait, c’est la convergence du numérique avec l’apéritif…

  8. chacalsolitaire said, on mai 3, 2007 at 10:41

    Je suis de ton avis. Mais au café de Pagnol y avait il réellement « des pans entiers de la société civile »?

  9. Laurent said, on mai 4, 2007 at 11:05

    D’après les mémoires de Paul Ricard oui. D’ailleurs, à Paris, aussi et partout en France, la société était beaucoup plus mélangée qu’elle n’est aujourd’hui.
    C’était encore plus vrai du temps où les immeubles ne disposaient pas d’ascenseur…
    En effet, on retrouvait presque toutes les couches de la société selon les étages : les riches en bas (ne pas monter l’escalier), les pauvres en haut. Cette topographie peut paraître choquante, il n’empêche que les gens, au moins se croisaient dans les escaliers.
    Plus tard, sont venus les ascenseurs, et les « riches » ont pu coloniser à peu près tous les étages, exceptés les chambres d’en haut qu’ils réservaient aux « bonnes » (je déteste ce mot)…
    Quant aux pauvres, ils se retrouvaient dans des immeubles (sans ascenseur) ; entre-eux. On a fait d’un côté des ghettos de riches et de l’autre des ghettos de pauvres. La fracture sociale ne date pas d’hier…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :