l’orangie

Fragment 23

Posted in Des Pensées qui font blog (Pascal) by loranji on janvier 2, 2007

"La nature de l’homme n’est pas d’aller toujours. Elle a ses allées et venues.

La fièvre a ses frissons et ses ardeurs, et le froid montre aussi bien la grandeur de l’ardeur de la fièvre que le chaud même.

Les inventions des hommes de siècle en siècle vont de même. La bonté et la malice du monde en général en est de même.

"Plerumque gratae principitus vices"
("La plupart du temps les changements plaisent aux grands") Horace, Odes.

Blaise Pascal – Pensées

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :